NOVEMBRE/DECEMBRE 2010 : installation de trois nouvelles bibliothèques et visite d'Efok

De retour...

Trois membres de l’association viennent de rentrer d’Oussouye !
Les temps forts du séjour ont été les installations des bibliothèques :

  • le samedi 27 novembre au collège Joseph FAYE

  • le lundi 29 novembre dans les écoles d’Ahoumousselle et de Djivente

Beaucoup de bonne humeur et de sourires durant tous les moments passés avec les enseignants, les parents, les élèves et l’inspection. Deux grands moments de plaisir partagés en toute simplicité.

  • Une journée mémorable : le samedi 4 décembre à Efok

Depuis le début de l’association, nous pensions à équiper l’école d’Efok.

Efok se situe près de la frontière de la Guinée Bissau, ce village est accessible par pirogue deux fois par semaine.
Efok a beaucoup souffert, de nombreux enfants n’ont pas fréquenté l’école pendant des années; des évènements tragiques ont obligé de nombreux habitants à partir.

C’est avec une belle énergie que ce village se redresse maintenant; une école neuve fonctionne : 12 classes primaires et 3 classes maternelles. Il semble qu’il y ait une véritable volonté politique pour rendre la vie au village aussi normale que possible.

Nous sommes d’autant plus attachés à Efok qu’Archer, enseignant à l’origine de notre association, enseigne dans l’école.

L’association s’est rendue à Efok accompagnée de l’IDEN S. Goudiaby et du PCR S. Mandjak.

Nous y allions pour rencontrer enseignants et parents et pour leur annoncer que les écoles seraient prochainement équipées de bibliothèques. Le village nous attendait et nous avons eu droit aux danses traditionnelles. Ce fut un grand moment d’émotion !

Nous remercions tous les habitants d’Efok pour cette si belle journée que nous n’oublierons jamais !


Les membres de l’association ont été très sensibles à l’accueil qui leur a été fait par l’inspecteur Goudiaby et son adjoint l’inspecteur Barry. Nous remercions également très sincèrement Sa Majesté Sibiloumbaye et monsieur Lambal, maire d’Oussouye, de l’attention qu’ils ont portée à notre action.

Revenir